True

La méditation : une valeur sûre
par Idris Lahore
"Le chemin de la méditation semble à l'ignorant
une voie bien solitaire et même égoïste ;
en réalité, il conduit le méditant à la régénération dans les profondeurs de son être et à la paix intérieure : il devient alors une véritable bénédiction pour tous ceux qui l'entourent." 

Idris Lahore

Clarico-Full Image

Une pratique personnelle

De plus en plus de personnes ont du mal à s'adapter au mode de vie de notre civilisation moderne. Elles se sentent débordées par le progrès technique et ses aspects négatifs, comme la destruction de l'environnement, débordées aussi par une vie sociale et professionnelle qui tend à gommer l'individu. L’homme recherche alors les possibilités d'affirmer sa personnalité par la pratique de méthodes physiques de bien-être et de santé, d'amélioration du mode alimentaire ou la pratique de diverses techniques visant à la régénération de l'esprit. Cette volonté d'affirmation de la personnalité, même si c'est au plan le plus bas, le plan physique, doit être considérée comme une réaction aux effets destructeurs de notre civilisation sur l'individu.

La méditation, telle que nous l'enseignons, est la réponse à cette vie-là. Mais la méditation est affaire d'expérience personnelle et, comme pour toute expérience, il faut la vivre soi-même pour en saisir la valeur. L'essentiel de la méditation ne peut pas se dire ou s'écrire avec des mots, elle ne s'apprend pas dans un livre ; seul celui qui pratique peut le découvrir. L'avantage de la méditation est qu'elle peut être pratiquée par chacun en dehors de toute croyance ; elle est universelle et s'adresse aussi bien au croyant qu'à l'athée, car elle n'oblige à aucune adoration, aucune soumission. Elle est avant tout l'art de voir dans la nature de son propre être ; en nous menant à la source de vie en nous-mêmes, elle libère toutes les énergies accumulées que d'habitude nous refoulons en les déformant. Elle peut nous faire découvrir que nous possédons en nous les facultés nécessaires pour être heureux et vivre en harmonie avec les autres ; elle permet de percevoir le sens de notre vie, non seulement avec l'intellect, mais aussi avec le cœur.


Clarico-Full Image

Un besoin réel

La méditation n'est ni une religion, ni une philosophie, car elle ne s'embarrasse pas de discours creux, de spéculations vaines. On peut dire que c'est une voie, une quête vers l'authenticité et vers les vérités contenues dans le propre monde intérieur de chacun et cela dans le respect des traditions individuelles. Méditer, c'est créer dans sa conscience un espace de très grande clarté qui se répercutera sur toutes les expériences et transformera de manière positive toute la personnalité.

Si la méditation a tant de succès dans notre société, surtout auprès de ceux qui représentent l'intelligentsia, l'art et même la religion, c'est qu'elle correspond à un besoin réel, qu'elle apporte la réponse à de véritables questions. Si nous examinons notre vie d'aujourd'hui, nous constatons que nous n'avons plus le temps de vivre. La vie moderne avec ses ordinateurs, au lieu de nous libérer, nous a entraînés au rythme de leurs opérations. Malgré les progrès de la civilisation, guerre et famine sont le lot de l'actualité… Et l'être humain dans tout cela ? Il essaie comme il peut de se débarrasser du stress et de l'angoisse, à coup de tranquillisants, de somnifères et autres anxiolytiques, quand ce n'est pas avec la télévision qui anesthésie la créativité, rend les corps passifs et finit par induire une sédentarité débilitante.

Notre époque est celle du progrès scientifique, lié à une évolution fantastique dans le domaine de la connaissance du monde extérieur, du monde perçu à travers nos sens. La science y observe tout, les moindres choses, les moindres êtres : elle les mesure, les pèse, les compte avec sa pensée logique et claire. Après avoir rejeté les dogmes, toutes les idées et toutes les représentations du passé, elle analyse et classe tout à sa façon. Ce qui nous vient du passé est considéré soit comme superstitieux, soit comme trop subjectif et n'entre donc pas dans le cadre d'une logique mathématique, qui semble effectivement justifiée dans le domaine de la technologie et de l'application pratique. Nous sommes arrivés à dominer un certain nombre de forces de la nature : l'eau, l'électricité, partiellement l'énergie nucléaire… Tout ceci nous a conduit, à travers une multitude de découvertes, à une espèce de progrès qui a apparemment rendu la vie physique plus facile, plus agréable. Malheureusement, ces progrès ont un côté négatif : ils conduisent à la destruction de la Terre elle-même ce dont, heureusement aujourd'hui, la plupart des hommes, même les dirigeants, prennent conscience. On ressent de plus en plus l'urgence de l'action pour sauver ce qui peut encore l'être… La pensée scientifique a aussi essayé de faire fi, en n'arrivant qu'à les refouler, des questions qui existent au fond de chaque âme humaine : le vrai sens de la vie, son origine et sa nature véritables. Dans la même mesure où l'homme s'enrichissait extérieurement, il s'appauvrissait intérieurement. Avec la disparition de la plupart des valeurs spirituelles et philosophiques, on commençait à gaver l'être humain d'une nourriture toute superficielle et extérieure : des connaissances techniques et scientifiques qui se veulent uniques et dernières vérités répercutées par les médias. Cette agitation médiatique est l'une des causes de l'agitation intérieure que vivent la plupart de nos contemporains : de plus en plus de nerveux, d'insomniaques, de spasmophiles, d'hypertendus... toutes ces maladies du vide intérieur se manifestent par la tension et l'agitation en lieu et place de valeurs intérieures véritables. C'est aussi le nombre de suicidés en constante augmentation et les millions de dépressifs qui peuplent la terre, malgré les progrès de la médecine et de la science.

Clarico-Full Image

Assouvir la faim de l'âme

Dans notre civilisation où tout est axé sur le monde extérieur, la faim intérieure de l'être humain ne peut plus être rassasiée. La seule solution est un retour sur soi-même, apprendre à se centrer de nouveau, et le chemin est celui de la méditation. C'est à travers toutes les maladies de la civilisation moderne, et surtout la nervosité présente partout, que l'âme humaine crie sa faim d'une nourriture de l'âme et de l'esprit alors que notre société n'a plus que des remèdes extérieurs à lui proposer. Les hommes d'aujourd'hui ont perdu la plupart de leurs valeurs, et les seules qui leur restent sont le dieu science-progrès et la déesse argent-richesse. Ils dorment mal la nuit et se sentent mal au réveil. Ils vivent mal leur journée, l'angoisse accompagne leurs pensées et leurs sentiments comme le stress de l'agitation des villes, de la pollution de l'air, de l'eau et toutes les autres agressions de la civilisation.

La pratique de la méditation est la réponse à cette vie-là. Elle conduit l'homme à se régénérer dans les profondeurs de son propre être et l'aide à découvrir une vision nouvelle du monde. Elle peut être une réponse au stress et à l'angoisse, et donne aussi une dimension spirituelle à la vie, en conduisant l'homme vers une quête de l'absolu, dans le respect de ses propres traditions.


Clarico-Full Image

Trouver la paix

Chaque être humain peut apprendre la méditation, à condition de vouloir apprendre à dominer ses sens et maîtriser ses émotions et ses pensées. C'est justement ce qui caractérise l'être humain : l'animal ne fait que suivre ses pulsions, sans jamais pouvoir les maîtriser. Pour trouver l'harmonie avec les autres et le monde, il faut apprendre à connaître son propre moi. La méditation en est la voie la plus directe. L'enseignement véritable se fait par un instructeur et non à travers des écrits - l'homme occidental a trop tendance à chercher la vérité dans les livres alors qu'il peut la trouver en lui-même. On peut comprendre intellectuellement la logique de la vérité, mais on ne peut la vivre qu'à travers la pratique : le mot n'est pas la chose. Il faut arriver à se libérer de l'emprise des mots et des pensées. Tout l’essentiel se fait donc de façon vivante, dans une transmission "d’âme à âme". 

Par la méditation, on apprend, dans un espace de calme extérieur, à rechercher, à recréer un espace de calme intérieur. On apprend à s'asseoir correctement, à fermer les yeux pour se libérer un peu de cette agitation extérieure qui, continuellement, agresse nos sens. Pour créer ce calme intérieur, on apprend tout d'abord à éliminer tous les soucis, tous les énervements, toutes les pensées, toutes les émotions de la journée écoulée. Mais il est bon au préalable que chacun ait fait un retour sur soi en se posant quelques questions sur sa vie actuelle, sur sa vision des autres et du monde, sur ses doutes, sur ses idéaux (s'il lui en reste encore), sur la valeur qu'il accorde aux êtres et aux choses dans sa vie... Il s'agit de faire une espèce de bilan de sa vie de façon à se situer avant de commencer la méditation, comme quelqu'un qui veut jeter un regard sur sa vie passée, puis sur le présent et le futur. Le début de la méditation peut être comme un nouveau départ, comme le tournant d'une vie qui veut s'élever vers une autre dimension supérieure. 

Clarico-Full Image

Tout se renforce en soi

Comme la méditation n'est pas chose facile, il est nécessaire de l'aborder avec beaucoup de sérieux et de persévérance : on ne peut justement pas l'aborder comme l'homme moderne aborde presque tout, avec la recherche constante du succès rapide et un esprit pressé ou superficiel. Le méditant doit véritablement pendant ce temps de la méditation, apprendre à se déconnecter de sa vie quotidienne pour s'intéresser, non pas superficiellement aux choses extérieures, mais avec profondeur à sa vie intérieure. Il remarquera alors, petit à petit, que de ces quelques instants de méditation, il tire une force toujours plus grande pour sa vie quotidienne. Il commencera à changer et le monde autour de lui changera ; il retrouvera une grande capacité de concentration et d'attention, une force de caractère et de volonté véritable, qui remplaceront sa nervosité, son agitation et son manque de contrôle.



Dans la méditation, l'être humain apprend à nouveau à ressentir son corps, son âme et son esprit comme une unité. La colonne vertébrale, si souvent en mauvais état, se redresse ; le système nerveux se renforce, le fonctionnement du cerveau est régularisé et harmonisé par l'éveil de ses couches profondes qui sont comme endormies chez l'homme habitué à n'utiliser que ses facultés rationnelles, au détriment de son intuition et de sa créativité. L'amélioration de la circulation sanguine cérébrale conduit à un repos du cortex, avec arrêt du flux des pensées tandis que le sang afflue vers les couches profondes qui s'éveillent en donnant une impression de calme, de sérénité. C'est ainsi que l'on devient réceptif à travers chacune des cellules du corps : c'est comme si on commençait à penser avec tout son corps et que toute division intérieure était dépassée.


Les observations scientifiques faites sur les sujets en état de méditation révèlent que la circulation du sang est améliorée, que les hormones libérées par la thyroïde, l'hypophyse, les surrénales… s'accroissent en quantité et que l'activité des cellules augmente. Les organes intérieurs comme les poumons, l'estomac, le foie, les intestins, les reins, la rate, s'ils sont en mauvais état, redeviennent peu à peu normaux. Tout cela signifie également que, dans la paix de la méditation, ce qui vit dans les couches profondes de l'inconscient peut être mené à la conscience pour y être purifié.
La méditation est véritablement le moyen de guérir et de prévenir toutes sortes de maladies nerveuses, ainsi que les dépendances par rapport aux drogues. Grâce à la paix et au calme qu'elle apporte, elle élimine le stress lié à l'agitation du monde extérieur et guérit l'angoisse intérieure.

Le chemin de la méditation semble à l'ignorant une voie bien solitaire et même égoïste ; en réalité, il conduit le méditant à la régénération dans les profondeurs de son être et à la paix intérieure : il devient alors une véritable bénédiction pour tous ceux qui l'entourent.

Idris Lahore

Idris Lahore


Idris Lahore est le fondateur de la Libre Université du Samadeva, qui trouve ses sources dans les connaissances traditionnelles moyen-orientales et orientales ; il s'agit d'un art du bien-être, de la santé, du développement personnel et de la réalisation de soi. Pendant plus de 35 ans, Idris Lahore a enrichi ces enseignements traditionnels en y intégrant des connaissances scientifiques occidentales et en les adaptant à l'homme et la femme d'aujourd'hui. 
Clarico-Text-Image


Article publié avec l'aimable autorisation de la revue Science de la Conscience. Plus d'infos sur leur revues :  https://www.samashop.fr/50-magazine-science-de-la-conscience



Personnalité Terrestre ou Essence Spirituelle
Par Selim Aïssel

To install this Web App in your iPhone/iPad press and then Add to Home Screen.